CE QU´IL FAUT SAVOIR SUR LES AUTOTESTS

DE DEPISTAGE DE L´INFECTION VIH


Faire un test de dépistage est la seule manière de savoir si on est infecté par le VIH.


En cas de résultat positif, le dépistage permet à la personne d´être prise en charge médicalement et de bénéficier d´un traitement. Plus le traitement est initié tôt, plus l´espérance de vie se rapproche de celle de la population générale et plus le risque de transmission au(x) partenaire(s) diminue.

Les recommandations 2009 de la HAS sur le dépistage de l´infection par le VIH en France précisent que l´ensemble de la population générale âgée de 15 à 70 ans devrait s´être vu proposer au moins une fois dans sa vie un test de dépistage du VIH, hors notion d´exposition à un risque de contamination.


HEPATITE E est souvent méconnue bien qu´elle fasse régulièrement parler d´elle, notamment à cause de la contamination avérée de nombreux aliments (charcuterie…). Elle est devenue l´hépatite virale la plus fréquente en France, devant l´hépatite A, B et C et les cas diagnostiqués sont essentiellement autochtones.                          

Son diagnostic doit être évoqué devant toute cytolyse hépatique et la sérologie VHE doit faire partie du bilan biologique d´exploration.

   Qu´est ce que la Maladie de LYME ? 

Clinique et intérêt de la sérologie : Cette fiche est destinée à vous informer sur la maladie de Lyme. Elle ne se substitue pas à une consultation médicale. Elle a pour but de favoriser le dialogue avec votre médecin.  N´hésitez  pas à lui faire préciser les points qui ne vous paraîtraient pas suffisamment clairs et à demander des informations supplémentaires sur votre cas particulier. En effet, certaines informations contenues dans cette fiche peuvent ne pas être adaptées à votre cas : il faut se rappeler que chaque patient est particulier. Seul le médecin peut donner une information individualisée et adaptée.

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse due à une bactérie (Borrelia, dont il existe plusieurs espèces) transmise à l´homme par l´intermédiaire d´une piqûre de tique. Cette maladie peut toucher plusieurs organes, principalement la peau, les articulations et le système nerveux.

Bien que déjà observée depuis de très nombreuses années en Europe, cette maladie a été décrite en 1975 suite à de nombreux cas d´arthrite (inflammation des articulations) chez des enfants et des adultes dans une ville du Connecticut aux Etats-Unis (Lyme).

Retrouvez l´intégralité du texte en cliquant ici : bonne lecture

La VITAMINE D en rhumatologie

Le déficit en vitamine D, si fréquemment observé, doit être systématiquement recherché dans le bilan d´une ostéoporose pour envisager, quelle que soit la décision thérapeutique anti ostéoporotique, la mise en place d´une supplémentation adaptée selon un schéma rationnel fondé sur 2 objectifs successifs : 1) parvenir à un taux sérique de 25OH vit D au dessus de 30 ng/ml et 2) maintenir ce taux sur le long terme permettant d´obtenir un effet bénéfique en terme de prévention des fractures (effet sur le métabolisme osseux et action musculaire). Le dosage de la 25OH vit D représente le mieux le statut vitaminique de chaque individu.

Retrouver l´article complet dans le chapitre "Articles scientifiques" de "l´espace professionnels"ou en cliquant ici VITAMINE D en Rhumatologie

                               BONNE LECTURE

 

Mentions Lgales  !  Crdits